image1 image2 image3 image4

QUESTIONS FREQUENTES

Les reins, C’est quoi ?

Les reins sont deux petits organes ressemblant à des haricots de 180 g (la grosseur d'un poing fermé environ) et placés de part et d'autre de la colonne vertébrale. Leur rôle ? Filtrer les déchets toxiques produits par notre corps et qui sont transportés dans le sang. Objectif : purifier le sang pour qu'il ne contienne plus de déchets, et évacuer ces derniers par le biais de l'urine. Et pendant qu'il assure cette fonction de "nettoyage", le rein en profite en plus pour exercer d'autres fonctions comme contrôler notre équilibre en minéraux ou réguler la pression de nos artères.

Pourquoi les reins sont-ils aussi importants ?
Les reins remplissent  des fonctions essentielles pour notre organisme :
• filtration du sang et élimination des déchets dans l’urine
• régularisation du contenu de l’organisme en eau et en divers minéraux
• contrôle de la tension artérielle
• stimulation de la formation des globules rouges

Quelles sont les maladies qui touchent les reins ?
Beaucoup de maladies peuvent toucher les reins et les abîmer, qu’elles soient d’origine malformatives et congénitales, héréditaires, ou encore acquises...
Elles peuvent être causées par des infections, liées par exemples à certains microbes comme les streptocoques. Elles peuvent aussi être occasionnées par des dérèglements spontanés du système immunitaire, ou encore par l’absorption de substances toxiques pour le rein, notamment certains médicaments.
Les maladies qui atteignent les vaisseaux sanguins, comme l'hypertension artérielle et le diabète, peuvent aussi endommager les reins. Les maladies rénales qu’elles entraînent affectent peu à peu les unités du rein qui filtrent le sang. Les reins ne sont alors plus en mesure de fonctionner correctement. Les complications rénales du diabète et de l’hypertension artérielle sont devenues les principales causes de traitement par dialyse au Maroc...
Enfin, les reins fonctionnent moins bien avec l’âge : à partir de 60 ans, on perd 10 % de fonction rénale tous les 10 ans. 

Comment préserver la santé des reins ?
Une vie saine pour des reins solides...
Lorsque l’on est en bonne santé, certaines règles très simples permettent de préserver le bon état de ses reins. Elles contribuent également à la prévention des maladies cardiovasculaires et métaboliques :
1. Boire la quantité d’eau adaptée à ses besoins (au moins 1 litre par jour), répartie sur la journée, afin de faciliter le travail des reins
2. Avoir une alimentation équilibrée afin d’éviter le surpoids et l’excès de cholestérol
3. Ne pas manger trop salé car l’excès de sel favorise l’hypertension
4. Arrêter de fumer
5. Pratiquer un exercice physique régulièrement pour lutter contre la sédentarité
En outre, il convient de faire attention à certaines substances qui peuvent être toxiques pour les reins. Ainsi il faut absolument :
 Eviter l’automédication : les anti-inflammatoires non stéroïdiens, y compris l’aspirine, peuvent être toxiques pour les reins. Il en va de même pour certains analgésiques, comme le Paracétamol, s’ils sont utilisés à fortes doses et à long terme
 Etre vigilant quant à l’abus de laxatifs ou de diurétiques, et à la consommation de produits dont la composition n’est pas clairement identifiée (herbes chinoises ou autres...)
 Se méfier des régimes hyperprotéinés, qui peuvent fatiguer les reins.
Certains produits de contraste iodés injectés lors d’examens radiologiques nécessitant l’injection peuvent endommager les reins de personnes fragiles. Il convient d’être vigilant et de ne pas hésiter à en parler à son médecin. 


Qu’est–ce que l’insuffisance rénale chronique (IRC) ?
C’est une détérioration lente et progressive de la fonction rénale
Une IRC: créatinine plasmatique > 150 µmoles/l (FG < 80ml/mn)

Quels sont les signes qui doivent vous faire penser à une IRC ?
• Hypertension
• Protéines ou sang dans les urines, 
• Besoin accru d'uriner, surtout la nuit
• Gonflement des jambes, du visage
• Augmentation de l’urée et/ou créatinine dans le sang
• Faiblesse, fatigue et anémie
• Nausées et vomissements 

Pourquoi la prévention ?
• Grande fréquence: Environ 1 million d'adultes marocains sont porteurs d'une maladie rénale chronique une partie d'entre eux évoluera, à moyen ou long terme, vers le stade terminal de l'insuffisance rénale chronique (IRC) qui exige un traitement par dialyse ou transplantation rénale.
• L’IRC est une maladie qui reste silencieuse trop longtemps
• Nombreuses contraintes physiques et psychiques de l’IRC
• Difficultés familiales, sociales et financières
• Cout des traitements très élevé. 

Comment assurer la prévention ?
Par un dépistage précoce de l’IRC qui permet de détecter à temps une diminution de la fonction rénale et de la traiter de reculer voire d’éviter le recours à la dialyse ou à la nécessité d’une greffe.

A qui s’adresse le dépistage?

• Aux personnes à risque:
• Un âge > 60 ans
• Une histoire familiale de maladie rénale ou autre maladie avec atteinte rénale
• Rein unique
• Un diabète de types 1 et 2
• Une hypertension artérielle
• Une maladie cardiovasculaire
• Une maladie systémique (Lupus...)
• Une infection urinaire à répétition
• Patients sous médicaments nephrotoxiques (AINS, lithium, chimio etc.)
• Signes cliniques : œdèmes, hématurie, HTA, anémie, polyuro- polydipsie
• Avant injection de produits de contraste iodés

En quoi consiste le dépistage ? 

• Un examen des urines aux bandelettes réactives pour la recherche de protéines, de globules rouges et blancs,
• La mesure de la tension artérielle
• Dosage de la créatinine plasmatique et estimation de la clearance de créatinine. IRC créatinine >150 µmoles/l (équivaut à une FG < 80ml/mn)
IRC débutante = 30 < Clairance de Cocroft < 60 ml/ mn
IRC sévère = 15 < Clairance de Cocroft < 30 ml/ mn
IRCT (terminale) = Clairance de Cocroft < 15 ml/ mn

Que comporte la prévention ?
Prévention primaire
• La recherche et la surveillance d’une anomalie biologique: tests urinaires et sanguins
• L’amélioration de la prise en charge des maladies qui mènent à l’IRC : diabète, hypertension artérielle les 2 principales causes de mise en dialyse au Maroc
• Le bon usage des médicaments néphrotoxiques
• La consultation du néphrologue pour toute insuffisance rénale même débutante
• La mise en place des moyens pour éviter ou retarder l’évolution vers l’insuffisance rénale
• Une prise en charge correcte des affections urologiques (infections urinaires, lithiase rénale, malformations,…)
• et à l’utilisation de certains médicaments (anti-inflammatoires non stéroïdiens, lithium, produits de contrastes iodés,…)
• Promouvoir la qualité des soins des personnes en IRC en facilitant l’accès au traitement par l’érythropoïétine (EPO) humaine recombinante. L’anémie étant un important facteur de morbidité 

Grande importance dans un pays à moyens limités

Prévention secondaire: Si une maladie rénale chronique est reconnue
• Contrôle de la pression artérielle  qui vise une cible < 130/85 mm Hg
• Démarrer un traitement néphroprotecteur et antiprotéinique
• Restreindre l’apport protéique (1 g/kg/j) : bénéfice modeste
• retrait des médicaments néphrotoxiques
• corrections d'une insuffisance cardiaque, d'une déshydratation
• chez les diabétiques: IEC, ARA2 sous contrôle de la Cr et de la kaliémie au début du traitement
Prévention tertiaire:
• Traiter l’anémie : une ferritine > 100 mg/l et prescrire de l’érythropoïétine pour maintenir une hémoglobine correcte
• Surveiller les taux plasmatiques du calcium, du phosphore et de parathormone
• Traiter la dyslipidémie : mesures diététiques, augmentation de l’exercice physique et si besoin médicaments
• Evaluer les statuts des hépatites virales, Vacciner contre l’hépatite B et annuellement contre la grippe
• Préserver les veines pour la confection de fistule 
• Planifier à temps le traitement de remplacement de la fonction rénale
• La correction de l’anémie chez l’insuffisant rénal permet
• de retarder la prise en charge en dialyse ce qui représente une économie pour les organismes de couverture : Une année évitée de dialyse c’est 120 000 Dh d’économie par patient
• une diminution significative d'accidents  cardiovasculaires et du nombre d'hospitalisations la diminution de la mortalité.
• l’amélioration de la qualité de vie et la rentabilité de personnes actives

 

Compteur des visites

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
106
Hier :
112
Semaine :
218
Mois :
1802
2018  Associastion Reins  ©