image1 image2 image3 image4

Association Reins

mot de presidente

amal rein
L’association REINS, association marocaine de lutte contre les maladies rénales a pour but d’informer l’opinion publique sur la maladie rénale, de contribuer à la formation et à l’Information sur la dialyse et de la transplantation rénale, aider à l’insertion et à la réinsertion des malades atteints de maladies rénales

Plus que 500 millions, dont au moins 1 million au Maroc, ont une maladie rénale chronique. Non détectées, les maladies rénales entrainent une perte progressive de la fonction des reins et vont mener au traitement par dialyse ou greffe du rein.
Les maladies du rein posent un problème de santé publique majeur.
Au Maroc, au moins 3000 personnes nécessitent chaque année un traitement par dialyse chronique. Actuellement près de 10 000 sont dialysés régulièrement et seuls 200 ont eu une greffe rénale.

Parmi les objectifs de REINS sensibiliser la population à faire face aux réalités sévères de la maladie du rein et à les encourager pour vérifier s’ils sont à risque.
Notre action vise également à sensibiliser les pouvoirs publics et les organismes de couverture à investir dans les mesures préventives et d’œuvrer pour une prise en en charge plus agressive par les médecins du contrôle de l’hypertension artérielle et du diabète les deux grands responsables d’insuffisance rénale chronique.

Le traitement des maladies rénales représente une des dépenses les plus importantes pour les organismes de couverture et pour le ministère de la Santé et on prévoit une augmentation rapide de ces dépenses, car la population vieillit et le diabète et l’hypertension artérielle, touchent de plus en plus de personnes.
A travers le monde la fréquence des maladies rénales chroniques est en constante augmentation, le rôle de l’information du publique et la sensibilisation de la communauté médicale et des gouvernements n'ont jamais été aussi importants. D’ailleurs les statistiques montrent que moins de 30% des personnes atteints de maladies rénales chroniques en sont informés.

Il est essentiel d’ouvrer pour que la mesure de tension artérielle et la recherche de protéines dans les urines fasse partie de tout examen médical. Il est aussi important de sensibiliser les autorités de la santé publiques à encourager des initiatives pour réduire le risque de développer de l'hypertension telle la réduction de la consommation du sel.
Informer le public sur les maladies Rénales et leur dépistage précoce représente une des premières étapes de cette prévention et représente l’une des actions principales développées par l’association REINS.

Journée mondiale du REIN 2017

Maladies rénales et obésité

Mode de vie sain pour des reins sains

10% de la population du monde est touchée par une forme quelconque de lésions rénales.


Le jeudi 9 mars, nous célébrons la 12eme édition de la Journée mondiale du rein (WKD), une journée régulièrement célébrée par l’association REINS.

dddLe thème de cette année «Maladie du rein et obésité» vise à favoriser l'éducation sur les conséquences néfastes de l'obésité et son association avec les maladies rénales, préconisant un mode de vie sain.

L'obésité est devenue une épidémie mondiale. Plus de 600 millions de personnes dans le monde ont été touchées par l'obésité et ce nombre devrait augmenter de 40% ou plus au cours de la prochaine décennie. L'obésité peut causer des maladies rénales chroniques par diverses voies. D'une part, il pourrait contribuer indirectement, en induisant ou en aggravant le diabète et l'hypertension, eux-mêmes bien reconnus les facteurs de risque de maladie rénale. D'autre part, l'obésité peut également causer des dommages rénaux directement, en plaçant un fardeau excessivement élevé sur les reins pendant de nombreuses années (un corps plus grand a besoin de plus de fonction rénale).

On estime que 13,8% de maladie rénale chronique chez les hommes et 24,9% chez les femmes dans les pays industrialisés peuvent être associés à un surpoids ou à l'obésité.

Outre son association avec une maladie rénale chronique, l'obésité a également été reconnue comme un facteur de risque pour les calculs rénaux, et pour divers types de cancers comme le cancer du rein et d'autres. Les personnes touchées par l'obésité ont un risque accru de 83% d’avoir une maladie rénale par rapport aux personnes ayant un poids normal.

Il est maintenant clair que la réduction du poids peut entraîner un meilleur contrôle du diabète et de l'hypertension artérielle, et il peut réduire le risque de développer une maladie rénale chronique.

REINS a toujours travailler pour promouvoir la prévention, car le meilleur moyen de lutter contre la maladie rénale chronique est la prévention: il est donc primordial d'identifier et de traiter tous ses facteurs de risque possibles, tels que l'obésité. L'obésité est évitable et traitable, cependant elle exige des efforts non seulement des professionnels de soins de santé, mais de la société dans son ensemble.

Cette année, la Journée mondiale du rein favorise l'éducation sur les conséquences néfastes de l'obésité et son association avec les maladies rénales, préconisant un mode de vie sain et des recommandations de stratégie de soins de santé pour s'attaquer à l'ampleur du fardeau de l'obésité et des maladies rénales.


Pr Amal Bourquia
Présidente de l’association REINS
ww.reins.ma / Reins Facebook

Compteur des visites

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
43
Hier :
87
Semaine :
496
Mois :
1516
2017  Associastion Reins  ©